Bruxelles souhaite interdire les biberons au BPA d’ici l’été 2011

Le 22 novembre 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La Commission européenne a confirmé  via une déclaration de son porte-parole qu'elle s'engageait vers une interdiction des biberons au bisphénol-A (BPA), d’ici l’été 2011, dans une interview publiée le 19 novembre sur le site FoodProductionDaily.com.

Dans un communiqué de ce lundi 22 novembre, le réseau Environnement santé (RES) se félicite de cette prise de position « qui reconnaît l'existence d'un problème de toxicité liée à cette molécule et qui conforte la position votée par les parlementaires français en juin dernier [voir le JDLE] ». Le RES réitère par ailleurs sa demande d’une interdiction du BPA dans tous les contenants alimentaires afin de limiter notamment l’exposition des femmes enceintes.

Cette prise de position intervient après que l'Agence européenne de sécurité sanitaire (Aesa) a rendu un avis le 30 septembre dernier, concluant à l’absence de nouvelles preuves de toxicité du BPA qui justifieraient de modifier la dose journalière tolérable (DJT) [voir le JDLE]. Le Commissaire européen à la santé John Dalli avait néanmoins annoncé début octobre que les incertitudes pointées dans cet avis devraient être analysées par les experts des membres de l’UE [voir le JDLE].

Plusieurs rencontres entre la Commission et des représentants des Etats membres ont été programmées. Si la position de chacun n’est pas connue, la France et le Danemark soutiennent l’initiative. « Le gouvernement français a su être en pointe en Europe. Conforté par la position de la Commission européenne, il doit maintenant agir pour compléter de façon cohérente la réglementation », préconise le RES.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus