Bruxelles s’empare du Pacte mondial pour l’environnement

Le 20 mars 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le commissaire en charge de l'environnement invite les Etats membres à prendre le leadership
Le commissaire en charge de l'environnement invite les Etats membres à prendre le leadership

La Commission européenne a invité les Etats membres, le 19 mars, à négocier le Pacte mondial pour l’environnement au nom de l’UE.

 

Le projet de conclure un traité international pour l’environnement opposable aux Etats devrait obtenir le soutien de l’Europe. Présenté le 24 juin 2017 à Paris et adoubé en septembre par le secrétaire général des Nations unies, ce texte vise notamment à consacrer «le droit à un environnement écologiquement sain» sur le modèle des pactes onusiens de 1966 relatifs aux droits civils et politiques et aux droits économiques, sociaux et culturels.

«Les prochaines négociations de l’ONU sur un Pacte mondial pour l’environnement offrent une nouvelle occasion de consolider les principes dans un texte international. Avec notre action, nous pouvons assurer un leadership collectif européen dans ce processus», a déclaré le commissaire en charge de l’environnement Karmenu Vella, en présentant la recommandation de Bruxelles.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus