Bruxelles recule devant les constructeurs automobiles

Le 25 janvier 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La semaine dernière, la Commission européenne envisageait d'adopter une législation contraignante pour réduire les émissions de CO2 des voitures neuves. Jugeant les efforts des constructeurs insuffisants jusqu'ici, la Commission étudiait une proposition de directive qui obligerait les véhicules neufs à n'émettre que 120 grammes de CO2 par kilomètre parcouru (g/km) en moyenne d'ici 2012, soit environ 5 litres d'essence aux 100 km. C'était sans compter sur Günter Verheugen, commissaire chargé de l'industrie, favorable aux constructeurs et hostile à la mise en place d'une législation contraignante. Il l'a d'ailleurs fait savoir à son homologue à l'environnement,  Stavros Dimas. D'où la décision du président de la Commission européenne José Manuel Barroso de repousser l'échéance de cette décision qui se situerait «d'ici quelques semaines». En 1998-1999, les constructeurs européens, japonais et coréens s'étaient engagés à ce que les véhicules particuliers mis sur le marché ne dégagent pas plus de 140 g/km de C02 en moyenne d'ici 2008-2009, soit une consommation de 5,25 litres de diesel ou 5,8 litres d'essence aux 100 km. Mais en 2005 la moyenne des émissions -plus importantes pour une grosse berline, une voiture de sport ou un 4X4 que pour une petite voiture- se situait encore à 162 g/km de CO2.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus