Bruxelles propose les quotas 2016 pour la mer Baltique

Le 03 septembre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Commission européenne a fait l'impasse sur la morue de l'ouest de la Baltique
La Commission européenne a fait l'impasse sur la morue de l'ouest de la Baltique

La Commission européenne a proposé, le 2 septembre, les nouvelles possibilités de pêche en mer Baltique pour l’année 2016, qui respectent le rendement maximum durable (RMD), à quelques exceptions près.

 

Ces totaux admissibles de capture (TAC) concernent les 10 principaux stocks, dont le cabillaud, le sprat, le saumon, la plie et le hareng. «Pour 7 espèces sur 10, les limites de capture respectent le RMD», assure Bruxelles.

 

565.692 tonnes en 2016

 

Au total, les possibilités de pêche atteignent 565.692 tonnes pour 2016. Soit une baisse de 15% par espèce par rapport à 2015, à l’exception du saumon, dont les prises autorisées progressent de 6% (115.874 individus) et de deux stocks de hareng: celui de la Baltique occidentale (24.797 t, en hausse de 12%) et centrale (177.505 t, en hausse de 9%).

En revanche, le TAC du hareng de la mer de Botnie est réduit de 35% (103.254 t) et celui du hareng du golfe de Riga baisse de 21% (30.623 t).

 

Impasse sur la morue de l’ouest de la Baltique

 

«La proposition de la Commission européenne est largement basée sur les avis des scientifiques du Conseil international pour l’exploration de la mer (Ciem) et elle respecte, pour la majorité des stocks, le RMD», a réagi l’ONG Oceana dans un communiqué. Un bémol toutefois: «La Commission n’a pas réussi à fixer une limite de capture pour la morue de l’ouest de la Baltique, l’une des espèces commerciales les plus importantes de la région», a-t-elle ajouté.

Même réaction chez Pew. «Les quotas proposés sont insuffisants pour lutter contre la surpêche de la morue en mer Baltique», a affirmé l’ONG. Si aucune limite n’est prévue pour la morue de l’ouest, celle touchant la morue de l’est a été réduite de 20% (41.143 t).

Ces plafonds seront examinés les 22 et 23 octobre par les ministres européens de la pêche à Luxembourg. S’ils sont acceptés, ils entreront en vigueur le 1er janvier 2016.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus