Bruxelles pourrait interdire les produits de la pêche thaïlandaise

Le 24 juillet 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Bangkok pourrait bientôt recevoir un carton rouge de la Commission européenne
Bangkok pourrait bientôt recevoir un carton rouge de la Commission européenne

Alors que la Thaïlande a reçu le 21 avril dernier un avertissement de la Commission européenne pour sa lutte insuffisante contre la pêche illégale, elle pourrait bientôt recevoir un carton rouge.

L’information a été divulguée par un eurodéputé de la commission Pêche. Selon Gabriel Mato (Espagne, parti populaire européen), la défaillance du système thaïlandais pourrait bientôt lui fermer les portes des étals européens.

Plusieurs journaux, dont The Guardian, ont récemment révélé l’esclavagisme pratiqué par l’industrie thaïlandaise de la pêche à l’encontre des Rohingya, une minorité musulmane d’origine birmane. Un argument supplémentaire pour que la Commission européenne prenne rapidement une sanction.

Parmi les reproches principaux faits à Bangkok, Bruxelles relève l’insuffisance du cadre légal national sanctionnant la pêche illégale (absence d’infraction et de sanction), les manquements du système de contrôle et de surveillance (moins de 100 navires sur 45.000 sont équipés d’un système satellitaire) et l’absence de traçabilité des produits de la pêche.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus