Bruxelles critique en interne les agrocarburants

Le 22 janvier 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un remède pire que le mal. Le projet de la Commission de fixer comme objectif obligatoire le taux de 10% d'agrocarburants pour les transports en 2020 coûtera très cher à l'UE (entre 35 et 65 milliards d'euros), nécessitera d'immenses étendues de terres hors de l'UE et ne sera pas efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Ces arguments sont tirés d'un rapport intitulé «Biocarburants dans le contexte européen», publié par le Joint research center (Centre commun de recherche), l'organisme scientifique interne de la Commission européenne. Les Amis de la terre se sont procuré le rapport à quelques jours de la présentation, par la Commission, du paquet Climat et énergie, qui comprend un volet sur les agrocarburants.

En matière de gaz à effet de serre, «l'incertitude est trop grande pour savoir si l'objectif de 10% d'agrocarburants va éviter l'émission de gaz à effet de serre», estime le rapport. En cause: la révision à la hausse de l'impact des engrais azotés, émetteurs de protoxyde d'azote (N20), un puissant gaz à effet de serre, le changement de vocation des terres et le déplacement hors de l'UE de l'agriculture destinée à l'alimentation humaine et animale.

Autre argument-phare de la Commission mis en doute par le rapport: la sécurisation de l'approvisionnement énergétique. Plutôt que d'investir dans un secteur qui n'aura qu'un impact limité sur l'indépendance énergétique de l'UE, le Centre commun de recherche préconise de constituer à moindres frais des capacités de stockage plus importantes pour créer une réserve stratégique de pétrole destinée à amortir à court terme l'impact d'un choc énergétique.

«En utilisant les mêmes quantités d'argent et de biomasse, on pourrait obtenir une diminution des gaz à effet de serre nettement plus importante, uniquement en fixant des objectifs globaux, au lieu de les limiter aux seuls transports», conclut le rapport.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus