Bruxelles a fixé les quotas de pêche pour 2011

Le 15 décembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les ministres de la pêche de l'Union européenne ont trouvé un compromis pour les taux admissibles de capture (TAC) et les quotas de pêche pour 2011 dans la nuit du 14 au 15 décembre.

Les Etats membres ont décidé de baisser, de manière assez conséquente parfois, les quotas pour le cabillaud (morue) et le hareng, victimes de surpêche depuis des années. La Commission a indiqué qu'elle restait très préoccupée par l'état des réserves de cabillaud.

Des baisses de possibilité de pêche allant de -3 à-50 % ont été décidées pour le cabillaud et des baisses allant jusqu'à -20 %, -40 %, voire -50 % concernent le hareng.

Cependant, 4 zones de pêche ont obtenu une hausse de leurs quotas. Par exemple, les pêcheurs espagnols ont obtenu une hausse de 15 % pour le merlu.

Les pêcheurs français ont obtenu le maintien de leur quota de langoustines dans le golfe de Gascogne, alors que la Commission européenne avait proposé une baisse de 15 %.

En ce qui concerne le merlan du golfe de Gascogne, pour lequel peu de données scientifiques sont disponibles, la Commission a accepté une baisse symbolique de 2 % au lieu des 15 % proposés.

Pour Greenpeace, l'accord atteint à Bruxelles donne le « feu vert à la surpêche », peut-on lire dans un communiqué. « Aujourd'hui, la flotte européenne est capable de pêcher 2,5 fois en volume ce que nos mers sont en mesure de nous donner », indique l’ONG qui rappelle que 90 % des stocks pêchés en Europe sont surexploités.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus