Bruit: les Français en souffrent mais ne s’en protègent pas

Le 02 octobre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Seuls 20,3% des Français considèrent que le bruit constitue un risque très élevé pour la santé. Néanmoins, 14,6% se disent gênés en permanence ou souvent par le bruit à leur travail ou à leur domicile, et 39,7% des actifs occupés jugent leur lieu de travail bruyant.
Selon le premier baromètre santé-environnement de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), réalisé dans le cadre du Plan national santé environnement 2004-2008 (PNSE), la principale gêne liée au bruit au domicile vient de la circulation routière (26,9%). Viennent ensuite les bruits de voisinage (22%), les deux roues (9,2%), les avions (5,3%) et les trains (2,8%).
«Les expositions au bruit au travail et au domicile se cumulent: les personnes qui travaillent dans un environnement bruyant vivent aussi plus souvent dans des logements collectifs exigus à proximité d’installations bruyantes», estime le baromètre.
Un peu plus du tiers des 6.007 personnes interrogées considèrent qu’il appartient à chacun de lutter contre le bruit.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus