Brésil: la déforestation cède de nouveau du terrain

Le 28 novembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Mata Grosso et Para restent les Etats les plus touchés
Mata Grosso et Para restent les Etats les plus touchés

La déforestation de l’Amazonie brésilienne a reculé de 18% en 2014. Un résultat à nuancer au regard de la forte progression (30%) enregistrée en 2013. Elle atteint toutefois son deuxième plus bas niveau de ces 25 dernières années.

Selon la ministre brésilienne de l’environnement Izabelle Texeira, 4.848 kilomètres carrés de forêt primaire ont été détruits entre août 2013 et juillet 2014, soit près de deux fois la superficie du Luxembourg.

Un an plus tôt, une perte alarmante de 5.891 km2 avait été enregistrée dans la partie brésilienne de l’Amazonie, en raison de l’entrée en vigueur du nouveau code forestier qui autorise de petits propriétaires à défricher des terres près des berges du fleuve.

L’annonce de cette régression a surpris les associations environnementales, dont le WWF Brésil, qui craignait de voir le scénario de 2013 se répéter. «Nous sommes encore très loin de l’engagement du Brésil de réduire la déforestation à 3.900 km2 par an d’ici 2020», a nuancé Marco Lentini, coordinateur du programme Amazonie au WWF Brésil.

Il s’agit toutefois du deuxième niveau le plus bas enregistré depuis 1988[1]. En 2012, 4.571 km2 de forêt tropicale avaient été détruits. Au Brésil, où le déboisement est responsable de 75% des émissions nationales de CO2, la forêt ne représente plus que 68% de sa superficie initiale.



[1] Date à partir de laquelle la déforestation a été comptabilisée grâce à des données satellitaires

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus