Brasilía veut quatre réacteurs de plus

Le 11 janvier 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Lundi 10 janvier, au cours d’un entretien avec des journalistes, Edison Lobao a confirmé les objectifs du programme nucléaire brésilien, jamais mis en œuvre par l’ancien président Lula.

 

Si aucun site ni budget ne sont encore décidés, le ministre des mines et de l’énergie a indiqué que le pays entendait construire deux nouvelles centrales nucléaires, chacune dotées de deux réacteurs. Les sites devront néanmoins pouvoir abriter six tranches.

 

Aucune technologie n’a, pour le moment, été sélectionnée. Mais Eletronuclear a laissé entendre qu’il privilégiait des machines de moyenne puissance, à l’instar de l’AP 1000 (Westinghouse), de l’Atmea (Areva-MHI) et du VVER 1000 russe (Atomstroyexport).

 

L’électricien national prévoit de mettre en service les premières tranches en 2019. A condition, bien sûr, qu’il résolve un problème récurrent au Brésil : le financement.

 

Le Brésil exploite déjà deux réacteurs à eau pressurisée sur le site d'Angra. Leur puissance installée totale est de 1.896 MWe.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus