BP lâche le Groenland

Le 26 août 2010 par Thérèse Rosset
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

BP renonce à obtenir un permis d’exploration pétrolière au Groenland. La catastrophe dans le golfe du Mexique a eu raison de ses visées expansionnistes. L’annonce, dont le journal The Guardian se fait l’écho, a été faite mercredi soir 25 août à Londres par le porte-parole du géant pétrolier.

Le même jour, le bureau des minerais et du pétrole à Nuuk (la capitale du Groenland), a déclaré que les noms des enchérisseurs remportant les futures autorisations de forage seraient dévoilés au cours des semaines à venir.

La sortie de course de BP intervient quelques jours après l’annonce par son concurrent Cairn Energy de la découverte de pétrole et de gaz dans la baie de Baffin, au Groenland (voir JDLE du 24 août). L’institut de sondage géologique américain a évalué l’an dernier à 90 milliards de barils de brut et 50 mètres cubes de tonnes de gaz « potentiellement récupérables » dans la région Arctique.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus