BP écope d’une amende record pour une pollution en Alaska

Le 04 mai 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le pétrolier britannique vient de se voir infliger la plus sévère amende pour une pollution au pétrole aux Etats-Unis. En mars 2006, la fuite d'un oléoduc de BP Alaska avait provoqué l'écoulement de plus de 5.000 barils de brut dans la région arctique du nord de l'Etat. L'enquête avait conclu que la fuite était la conséquence directe d'un défaut de contrôle et de maintenance de l'oléoduc.
 
Le géant pétrolier britannique BP devra donc payer 25 millions de dollars (soit près de 17 millions d’euros) d'amende et investir 60 millions $ (40 millions €) pour améliorer la sécurité de ses oléoducs en Alaska, en luttant contre la corrosion et en renforçant les inspections, ont annoncé le 3 mai les autorités américaines.
 
Le montant de l'amende, présentée comme la plus sévère -rapportée au nombre de barils déversés-pour une pollution au pétrole aux Etats-Unis, a fait l'objet d'un accord entre BP, le ministère américain de la justice et l'Agence américaine de l'environnement (EPA, selon l’acronyme anglais). «Cette amende devrait servir d'avertissement à tous les exploitants d'oléoducs, qui seront tenus responsables de la sécurité de leurs activités», a déclaré Ignacia Moreno, du ministère américain de la justice.
 
Outre l'amende, BP va devoir «développer un système global de gestion de la sécurité sur ses 2.500 kilomètres d'oléoducs dans le nord de l'Alaska», pour un coût estimé à 60 millions $ (40 millions €). Ces coûts s'ajoutent aux 200 millions que BP Alaska a déjà dépensés pour remplacer les tronçons défectueux à l'origine de la fuite, précise un communiqué des autorités américaines.
«Les groupes comme BP doivent comprendre qu'ils ne peuvent plus se permettre d'ignorer, négliger ou reporter le contrôle et la maintenance de leurs oléoducs», écrit Ignacia Moreno.
 
L'an dernier, le géant britannique a été à l'origine de la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis. L’accident de la plateforme Deepwater et la pollution du golfe du Mexique devraient coûter au géant britannique plus de 41 milliards $ (27,5 milliards €).


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus