BP appelle à un G3 sur la politique énergétique

Le 31 mars 2011 par Sonja van Renssen
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’Europe doit s’allier aux Etats-Unis et à la Chine pour former un G3 sur la politique énergétique, a déclaré Iain Conn, président exécutif du raffinage et du marketing de BP, lors d’un discours à Bruxelles le 28 mars.

L’UE et les Etats-Unis doivent d’abord aligner leurs politiques énergétiques, a-t-il martelé. Une approche transatlantique cohérente permettrait d’accélérer les discussions sur le climat. Il faudrait aussi rapprocher les politiques énergétiques de celles de la Chine car, que ce soit en matière de politique énergétique ou de politique économique, «le succès de la Chine est notre succès à tous», a expliqué Iain Conn.

La Russie est selon lui un troisième partenaire-clé pour l’UE, car «sauf dans le cas improbable où l’Europe devient auto-suffisante en gaz grâce à l’accès au gaz non conventionnel comme le gaz de schiste, la Russie restera en toutes circonstances un partenaire indispensable dans le bouquet énergétique européen».

En tout cas, le haut responsable de BP ne voit pas comment le monde pourrait ne serait-ce qu’approcher l’objectif de 450 parties pour million (ppm) de CO2 dans l’atmosphère, recommandé par les scientifiques du Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (Giec) et endossé par l’UE comme la limite à ne pas franchir. Les prévisions de BP tablent sur une augmentation mondiale des émissions d’au moins 27% d’ici 2030, quelles que soient les politiques mises en place.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus