Boues rouges : Budapest nationalise MAL

Le 12 octobre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 La société MagyarAluminium (MAL), propriétaire de l'usine d'aluminium hongroise à l'origine de l'inondation de boues rouges toxiques du 4 octobre (dans le JDLE), a été nationalisée. Le Parlement vient en effet d’adopter une loi en ce sens, rapporte l’ AFP.

L'accident qui a fait au moins 8 morts a mobilisé les élus. Le texte, adopté et publié en un temps record, permet à l'Etat de prendre le contrôle de la société et de mettre ses avoirs sous séquestre. Il appartiendra désormais au chef national des services de lutte contre les catastrophes, György Bakondi, de gérer MAL.

Ses missions ne sont pas négligeables : préparer le redémarrage de l'usine pour sauver les emplois, entamer le processus de dédommagement, faire en sorte qu'un autre accident ne puisse se produire et élucider la question de la responsabilité. Un examen détaillé de la situation financière de la société doit également être entrepris.

La digue de 4 mètres de haut et 1.500 mde long est maintenant achevée. Elle a pour but de retenir les 500.000 mètres cubes de boues rouges que contient encore le bassin de rétention. Au niveau sanitaire, le plomb contenu dans les boues rouges et la légère radioactivité décelée peuvent être responsables de cancers du poumon (par inhalation). En séchant, une concentration de poussières toxiques supérieure à la limite acceptable se dégage. La cellule de secours du comté de Veszprem a recommandé le port de masques et de lunettes de protection.

Le Premier ministre Viktor Orban a déclaré que les victimes devaient être indemnisées, les emplois sauvés et les fautifs mis face à leur responsabilité. C’est pourquoi le directeur général de MAL, Zoltan Bakonyi, a été placé en garde à vue. Un tribunal doit se prononcer d'ici demain 13 octobre sur son maintien en détention, a déclaré la police.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus