Borloo, les professionnels du BTP et les engagements du Grenelle

Le 07 novembre 2007 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Pour que les promesses du Grenelle sur le bâtiment soient tenues –50 kilowattheures par mètre carré ( kWh/m2) pour le bâtiment neuf, 80 kWh/m2 pour l'ancien– les professionnels de la construction ont du pain sur la planche. «Il faut réécrire toutes les règles de l'art en matière de bâtiment», leur a lancé Jean-Louis Borloo lors du salon Batimat. Ce salon de la construction, qui se veut le plus grand d'Europe, se tient à Paris du 5 au 10 novembre. «Il ne faut pas mettre quatre ans pour réécrire les DTU (1), mais que ce soit fait avant l'été.» Un pro du bâtiment estime que le délai est trop court. «Faites-les avant l'été, vous pourrez partir en vacances l'esprit détendu».

Jean Lardin, président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), a calculé qu'il fallait «tenter» de recruter 20 à 30.000 personnes en plus «des 100.000 recrutées chaque année» pour rénover tout le parc de l'habitat d'ici 2010.

Actuellement, «42% de l'énergie finale du pays sont consommés dans les bâtiments, a rappelé le ministre. C'est deux fois plus que les voisins immédiats.»



(1) Les documents techniques unifiés, ou DTU, contiennent les règles techniques relatives à l'exécution des travaux de bâtiment.






Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus