Bonnes pratiques visant à prévenir et à réduire la présence d'alcaloïdes opioïdes dans les graines de pavot

Le 25 septembre 2014 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 16/09/2014 par Anne Rambaud


Substances indésirables > Contaminants
 
Dans une recommandation du 10 septembre 2014, la Commission européenne présente les bonnes pratiques visant à prévenir et à réduire la présence d'alcaloïdes opioïdes dans les graines de pavot et les produits contenant des graines de pavot.
Ces bonnes pratiques sont décrites en annexe de la recommandation du 10 septembre 2014.
 
Cette annexe présente les bonnes pratiques agricoles visant à prévenir la présence d'alcaloïdes opioïdes 
1/ durant la croissance, la récolte et le stockage ; 
2/ au cours de la transformation.
 
1°) Bonnes pratiques agricoles visant à prévenir la présence d'alcaloïdes opioïdes durant la croissance, la récolte et le stockage
 
La Commission précise que la prévention de la présence d'alcaoïdes opioïdes réside tout d'abord dans le choix de la variété de pavot, car certaines en contiennent plus que d'autres.
 
Elle précise ensuite qu'il convient de contrôler les organismes nuisibles et les maladies car certains peuvent dégrader sérieusement la qualité alimentaire des pavots.
 
La Commission donne également des conseils pour prévenir les mauvaises conditions de récolte dues à la verse des plantes (lorsqu'elles sont penchées), notamment en semant les plantes de pavot à une densité adéquate ou en utilisant des régulateurs de croissance.
 
L'annexe présente ensuite les conditions dans lesquelles les pavots doivent être récoltés afin d'éviter la concentration des alcaloïdes opioïdes et de limiter les risques de contamination. Par exemple, le pavot à usage alimentaire doit être récolté à un taux d'humidité compris entre 6 et 10%, tandis que le pavot à usage pharmaceutique doit être immédiatement séché après la récolte afin que le taux d'humidité de la graine soit compris entre 8 et 9%.
 
L'annexe insiste également sur l'importance du nettoyage des graines après la récolte afin d'éliminer les particules de poussières contenant des alcaloïdes opioïdes et précise les conditions de stockage de ces graines.
 
Enfin, l'annexe souligne que si les graines de pavot doivent subir un traitement supplémentaire afin de réduire la présence d'alcaloïdes opioïdes avant d'être consommées ou utilisées comme ingrédients, leur étiquetage doit mentionner la nécessité de les soumettre à ce traitement. 
 
2°) Bonnes pratiques visant à prévenir la présence d'alcaloïdes opioïdes au cours de la transformation
 
La Commission européenne présente dans cette partie les différents traitements permettant de réduire efficacement la teneur en alcaloïdes, en particulier le lavage et le trempage, les traitements thermiques ou encore la mouture. 
Elle précise également que l'enchaînement d'un prétraitement et d'un traitement thermique est parfois nécessaire pour réduire la teneur en alcaloïdes à des quantités non décelables. Les méthodes de prétraitement et de transformation recommandées par la Commission sont présentées dans un tableau compris dans l'annexe.
 
Néanmoins, la Commission déconseille les traitements thermiques avant la transformation finale d'un aliment car ils contribuent à la destruction des graisses et peuvent provoquer un rancissement et une perte de la saveur de la graine de pavot. De plus, la Commission prévient également que le lavage et le trempage à l'eau, bien que très utiles pour réduire la teneur en alcaloïdes, risquent de nuire à la qualité et/ou à la durée de conservation des graines de pavot. 
 
 
Pour information, dans un avis publié le 8 novembre 2011, l'Autorité européenne de sécurité des aliments a émis un avis scientifique sur les risques pour la santé publique associés à la présence d'alcaloïdes opioïdes dans les graines de pavot destinées à la consommation humaine.
 
 
 
 
 
 
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus