Boîtes de conserve : le BPA très attiré par l’aliment

Le 08 juin 2011 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Le bisphénol A (BPA), utilisé dans la fabrication des boîtes de conserve, migre dans l’aliment dans 90% des cas, selon une étude américaine (http://pubs.acs.org/doi/pdfplus/10.1021/jf201076f) publiée dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry.
S’il a surtout fait parler de lui avec les biberons [1], ce perturbateur endocrinien est un composant courant des plastiques, notamment de ceux utilisés pour le revêtement intérieur des cannettes et des boîtes de conserve. Avec le risque d’une migration dans l’aliment, que confirme une équipe du Center for Food Safety and Applied Nutrition (CFSAN) [2].
 
Dans cette étude, la plus large jamais menée aux Etats-Unis sur le sujet, 71 des 78 produits testés présentaient des niveaux détectables de BPA, de 2,6 à 790 nanogrammes par gramme d’aliment (ng/g). Des taux très variables, y compris pour un même type d’aliment de deux marques différentes: pour les haricots verts, la gamme était de 22 à 730 ng/g.
 
C’est dans les fruits en conserve (ananas, pêches, salades de fruits) que les niveaux de BPA étaient les plus faibles. Parmi les 14 produits testés, 6 n’en présentaient aucune trace, tandis que 6 autres se situaient en dessous de 10 ng/g. Un phénomène que les chercheurs imputent à la faible utilisation du bisphénol A dans ce type de conserves.
 
Mais l’analyse se heurte vite à ses limites. En raison des différences d’un fabricant à l’autre, il est impossible de déterminer dans quelles conditions (teneur en graisses, en sel, pH, etc.) le BPA migrera le plus. Seule certitude: il se retrouve en plus grandes quantités dans la partie solide de l’aliment que dans sa partie liquide.
 
[1] Suspendus en France en juillet 2010, les biberons contenant du BPA sont désormais interdits au niveau européen, de fabrication depuis le 1er mars, de mise sur le marché et d’importation depuis le 1er juin.

[2] Le CFSAN est la section de la Food and Drug Administration (FDA) en charge de la sécurité sanitaire des aliments et de la nutrition.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus