Boeing veut faire décoller l’avion hybride

Le 09 octobre 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Ce futur avion d'affaires sera propulsé par des moteurs électriques et une turbine thermique.
Ce futur avion d'affaires sera propulsé par des moteurs électriques et une turbine thermique.
Zunum

Le géant américain soutient un projet d’avion d’affaires volant en partie à l’électricité. Son rival européen, Airbus, prépare sa riposte.

 

Encore hypothétique, la régulation des émissions de gaz à effet de serre du secteur aérien commence à faire bouger les lignes. En fin de semaine dernière, Zunum a annoncé le décollage, pour 2022, de son premier avion hybride.

Ressemblant à un avion d’affaires, ce prototype serait propulsé par des moteurs électriques, alimentés par des batteries situées dans les ailes et par un moteur thermique. Pour le moment, la firme basée à Seattle envisage de livrer un avion de 12 places volant à 500 km/h à une altitude de 7.600 mètres. Le tout avec un rayon d’action inférieur à 1.600 km. Les batteries fourniraient assez de courant pour faire voler l’avion sur 200 km environ. Le relais devant être pris ensuite par une turbine productrice d’électricité, comparable aux APU équipant actuellement les avions commerciaux.

l'avion régional d'Airbus

Soutenue par Boeing, Zunum destine son petit avion aux liaisons régionales et court courrier. Une version de 50 places pourrait prendre son envol au début de la prochaine décennie.

De son côté, Airbus travaille toujours à la mise au point d’un avion régional, de 90 places, propulsé par 6 moteurs électriques et un moteur thermique consommant de l’agrocarburant. Pas de décollage prévu avant 2030.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus