BlueNext ou l’émergence d’un marché mondial du carbone

Le 23 janvier 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le marché mondial du carbone est presque une réalité avec le lancement officiel, mardi 22 janvier, de BlueNext. Bâti à partir de la branche carbone de PowerNext, déjà leader du marché européen du carbone avec 60% des échanges de quotas, BlueNext est détenu à 40% par la Caisse des dépôts et consignations et à 60% par NYSE Euronext, le plus grand groupe boursier du monde. BlueNext a donc vocation à être «la première place de marché international d'échange de quotas de carbone», selon Augustin de Romanet, directeur général de la CDC.

La Caisse des dépôts gèrera, comme elle le fait déjà en France avec son logiciel Seringas, le registre des quotas tandis que NYSE Euronext a la volonté de faciliter l'interconnexion entre les différents marchés régionaux du carbone. Car d'ici le second semestre 2008, le premier marché fédéral américain du carbone devrait voir le jour.

BlueNext est surtout «une bourse mondiale des actifs environnementaux», a expliqué Serge Harry, président du conseil d'administration de BlueNext. Car la nouvelle bourse ne compte pas se limiter au carbone. D'ici le deuxième trimestre 2008, la nouvelle «bourse de l'environnement» lancera un marché d'échange des unités de réduction certifiées d'émission (URCE) issues du Mécanisme de développement propre, et compte devenir une place d'échange de quotas d'autres gaz à effet de serre.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus