Bisphénol A: l’Afssa va rouvrir son expertise

Le 08 février 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a annoncé vendredi 5 février qu’elle allait rouvrir son expertise sur le bisphénol A (BPA).

Présent dans de nombreux récipients plastique (biberons, bouteilles, etc.), le BPA est un perturbateur endocrinien suspecté d’avoir un effet toxique notamment chez le fœtus et le nouveau-né. Pourtant, plusieurs avis rendus en 2008 par des agences de sécurité sanitaire -l’Afssa en France, l’Efsa en Europe ou la FDA aux Etats-Unis- avaient conclu à l’absence de risque pour le consommateur. Mais suite à la publication de nouvelles études en 2009, et sous la pression politique, l’Afssa s’est autosaisie en octobre 2009 (1) pour évaluer la pertinence d’une réouverture de son expertise.

Elle estime que les nouvelles études ne remettent pas en cause ses avis antérieurs en raison d’une méthodologie insuffisante. Mais elle reconnaît «des effets subtils» chez de jeunes rats exposés au BPA, qui l’amènent à «poursuivre son travail d’expertise». Le 15 janvier, la FDA avait également reconnu pour la première fois un risque associé au BPA (2).

Dans l’attente, l’Agence recommande d’acquérir de nouvelles données et appelle à définir, à l’échelle européenne, une méthodologie pour la détection d’une toxicité potentielle du BPA et des perturbateurs endocriniens chez l’homme. Par ailleurs, elle conseille d’éviter de chauffer à très forte température des biberons ou des récipients en polycarbonate. Un point d’étape sur les recherches consacrées aux perturbateurs endocriniens, qui devraient se voir renforcées dans le cadre de la fusion Afssa-Afsset, aura lieu d’ici fin 2010, avec d’autres agences sanitaires dont le BfR allemand.

Le Réseau environnement santé (RES) regrette que l'Afssa ne «tire pas les conséquences qui s'imposent» de son expertise et réitère sa demande d’interdiction du BPA dans les plastiques alimentaires (3). Le député Gérard Bapt (PS, Haute-Garonne) qui, selon l’AFP, déplore qu'il ait fallu attendre que la FDA «lance une alerte pour que l'Afssa bouge», appelle la ministre de la santé à faire une recommandation de précaution, en priorité vis-à-vis des femmes enceintes.

L’association européenne des producteurs de matières plastiques PlasticsEurope, et le syndicat professionnel des emballages plastiques et des emballages souples Elipso, saluent dans un communiqué commun la proposition de l’Afssa de définir une méthodologie d’évaluation «pour lever les confusions» et espèrent que ces efforts (…) permettront de faire cesser les rumeurs et donc de répondre aux interrogations des consommateurs».

(1) Dans le JDLE «L’Afssa va rouvrir son expertise sur le Bisphénol A»
(2) Dans le JDLE «Bisphénol A: la FDA américaine vire sa cuti»
(3) Dans le JDLE «Bisphénol A: une pétition pour son interdiction»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus