Biomasse: la France développe sa production énergétique

Le 13 juin 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
22 projets de centrales de production d’énergie (électricité et chaleur) à partir de biomasse viennent d’être sélectionnés par le ministère chargé de l’énergie à la suite d’un appel d’offre. Ils bénéficieront d’un tarif préférentiel d’achat de l’électricité. Ils ont une puissance électrique cumulée de 300 mégawatts (MW), «soit l’équivalent du tiers de la puissance d’un réacteur nucléaire», indique un communiqué ministériel. La chaleur produite par ces centrales est estimée à 450.000 tonnes équivalent pétrole (tep).

Les projets sont répartis dans 11 régions: 3 en Aquitaine, 1 en Bourgogne, 4 en Champagne-Ardenne, 3 en Franche-Comté, 1 en Haute-Normandie, 2 en Languedoc-Roussillon, 1 en Lorraine, 1 en Picardie, 2 en Poitou-Charentes, 2 en Provence-Alpes-Côte d’Azur, et 2 en Rhône-Alpes. Un nouvel appel d’offres devrait être lancé «dans les prochaines semaines».

Cette énergie provient du bois et des déchets de bois, des sous-produits de l’industrie (liqueur noir, marcs de raisin), des produits de l’agriculture (céréales, paille, taillis à courte rotation), et des déchets organiques (boues d’épuration, ordures ménagères, effluents agricoles).

Dans le cadre du Grenelle, la France s’est fixé comme objectif de porter à 20% sa part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie à l’horizon 2020. Pour y parvenir, il est nécessaire d’augmenter la production de chaleur et d’électricité à partir de biomasse de 7,5 Mtep, soit un tiers de l’augmentation de la production d’énergie renouvelable.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus