Biodiversité : vers Nagoya

Le 08 septembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

La biodiversité est au cœur des préoccupations des députés européens verts. La commission Environnement du Parlement européen a adopté le 6 septembre la résolution « Nagoya », du nom de la ville hôte de la prochaine conférence mondiale de la Convention sur la diversité biologique, qui se tiendra du 18 au 29 octobre prochain et au cours de laquelle les 193 pays signataires sont conviés à négocier une stratégie 2020 pour la préservation de la biodiversité mondiale. Avec 58 voix pour et une contre, la résolution sera examinée en plénière le 6 octobre prochain.

Les écologistes européens, sous la coordination de l’eurodéputée Europe Écologie, Sandrine Bélier, ont parallèlement ouvert leur campagne sur le web, « Think Biodiversity » (« Pense biodiversité»), à destination du grand public. La démarche se veut « être le premier relais sur le territoire français pour la protection de la biodiversité », indique Europe Ecologie dans un communiqué du 6 septembre. En Europe, pas moins de 16,6 % des emplois sont liés à la préservation de la biodiversité, et 40% de notre économie dépend directement de la nature, rappellent les eurodéputés verts.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus