Biodiversité marine: les six zones les plus menacées

Le 22 février 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Autant de zones à protéger en priorité
Autant de zones à protéger en priorité
Crédit : Christophe Launay (Race for Water)

Les dommages causés par le réchauffement climatique sur la biodiversité marine se concentrent dans 6 zones de la planète, selon une étude publiée ce 22 février par la revue Science.

 

Les chercheurs des universités de Séville (Espagne), Cowes (Australie) et Otago (Nouvelle-Zélande) ont étudié les lieux où la biodiversité marine était la plus riche au monde, en se basant sur 1.729 espèces halieutiques, 124 mammifères marins et 330 oiseaux de mer. Ils se sont rendu compte qu’ils se trouvaient dans les zones les plus menacées par le réchauffement climatique et la surpêche.

Leurs travaux les ont conduits à identifier 6 «hot spots» sur la planète. Il s’agit du Centre-est et du Centre-ouest de l’océan Pacifique (Pérou et Galapagos), du Sud-ouest de l’océan Atlantique (au large de l’Argentine et de l’Uruguay), de l’Ouest de l’océan Indien (côtes d’Afrique du Sud, Mozambique, Tanzanie, Kenya et Madagascar), du Sud-ouest et du centre de l’océan Pacifique (Indonésie, Malaisie, Philippines, Papouasie Nouvelle-Guinée, Taïwan et le Sud du Japon) et enfin de l’Océanie.

En pointant du doigt les zones à protéger en priorité, cette étude intéressera particulièrement les acteurs spécialisés dans la conservation de la biodiversité marine.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus