Biodiversité: les trames vertes et bleues ont leur carte

Le 12 juin 2018 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Une carte nationale, imprécise mais précieuse.
Une carte nationale, imprécise mais précieuse.

Donner de la visibilité aux trames vertes et bleues, voici l’objectif de la carte qui vient d’être élaborée à l’échelle nationale.

C’est une carte sans portée réglementaire ou valeur juridique. Elle n’est pas opposable non plus, mais elle a une vertu précieuse: elle donne à voir. Quoi? La profusion des continuités écologiques régionales qui strient le pays, issues des travaux scientifiques et techniques effectués dans le cadre de l'élaboration des schémas régionaux de cohérence écologique (SRCE). Réalisée à partir de la base de données nationale, cette carte ambitionne d’être une synthèse «incontournable pour pouvoir illustrer et communiquer sur cette politique». Quitte à mettre en lumière des approches de traitement différenciées d’une région à l’autre.

La trame verte et bleue (TVB) est une démarche qui vise à maintenir et à reconstituer un réseau d’échanges pour que les espèces animales et végétales puissent, comme l’homme, circuler, s’alimenter, se reproduire, se reposer… et assurer ainsi leur cycle de vie. La trame verte et bleue porte l’ambition d’inscrire la préservation de la biodiversité dans les décisions d’aménagement du territoire, contribuant à l’amélioration du cadre de vie et à l’attractivité résidentielle et touristique.

Hétérogénéité des méthodes

Car il n’y a pas eu de méthode imposée par le niveau national pour cette caractérisation des trames régionales. Cette situation souhaitée par le législateur lors du Grenelle de l’environnement «a conduit inévitablement à une hétérogénéité des méthodes, des approches et des modes de représentations entre les régions», précisent le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema), le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et l’Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), qui ont coréalisé cette carte.

Au-delà de la carte

Une zone qui ne comprend pas de continuité écologique sur la carte nationale est-elle une zone sur laquelle il n’y a pas d’enjeu? Non, car les SRCE ne cartographient eux-mêmes pas tous les enjeux de continuités écologiques d’un territoire mais uniquement ceux qui sont identifiables à l’échelle d’une région et sur la base d’une méthode concertée. De plus, les données des régions ont elles-mêmes été généralisées pour aboutir à cette carte nationale. «Ce n’est donc pas parce qu’une zone ne présente aucune continuité écologique sur la carte nationale que celle-ci ne possède pas d’enjeux, précisent ses promoteurs. Une petite commune peut ainsi définir une trame verte et bleue qui contribue au réseau écologique local sans apparaitre forcément au sein des continuités écologiques régionales et encore moins nationales.»

 

 

 

 



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus