Biodiversité: les premiers appels à projets sont lancés

Le 19 juillet 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Le ministère en charge de l’écologie a lancé le 18 juillet les 5 premiers appels à projets liés à la Stratégie nationale de la biodiversité (SNB) officiellement présentée le 19 mai dernier.

 

Placée sous le signe de la «reconquête», la SNB 2011-2020 fait suite à la stratégie de 2004, qui avait fixé comme objectif à la France de stopper la perte de la biodiversité d’ici 2010. Elle propose 20 objectifs, déclinés en 6 orientations stratégiques: susciter l’envie d’agir pour la biodiversité, préserver le vivant et sa capacité à évoluer, investir dans le bien commun et le capital écologique, assurer un usage durable et équitable de la biodiversité, assurer la cohérence des politiques et l’efficacité de l’action, développer, partager et valoriser les connaissances. Plus de 140 organisations professionnelles, associations, élus, ONG, syndicats, établissements publics se sont engagés à mettre en place un plan d’action (dans le JDLE). 
 
Après avoir lancé le 21 juin dernier un appel à projets sur l’offre de compensation des atteintes à l’environnement (dans le JDLE), le ministère de l’Écologie lance maintenant 5 appels dotés d’un financement total de 14 millions d’euros sur trois ans.
 
Le premier vise à rétablir des continuités écologiques sur les territoires (corridors verts), par la suppression de «points noirs» sur des infrastructures de transport existantes. En fonction de leur mode (terrestre, aquatique, aérien) et de leur vitesse de déplacement, et des contraintes liées à leur habitat (humidité pour les amphibiens), les espèces peuvent en effet utiliser des corridors aux caractéristiques différentes (forestiers, aquatiques, milieux secs,...) pour survivre à la fragmentation de leur habitat due aux routes, chemins de fer etc. Les fonds de l’appel à projet serviront à la rénovation ou la modernisation d'infrastructures de transport existantes, avec la mise en place de dispositifs innovants.
 
Le second appel à projets est destiné à soutenir des investissements ayant pour finalité la restauration de milieux remarquables ou fragiles (en particulier les sites Natura 2000 dégradés, les milieux humides, les habitats d’espèces protégées en outre-mer). Ils devront conjuguer «génie écologique et implication des acteurs du territoire».
 
Autre point crucial pour le bon équilibre de la biodiversité, la lutte contre les espèces exotiques envahissantes en outre-mer. L’appel vise à protéger en particulier les écosystèmes sensibles comme les récifs coralliens. A signaler également, l’appel à projet pour la conservation et l’utilisation durable d’espèces végétales indigènes, afin de développer des filières de semence locales, ainsi que celui lié au développement d’éco-technologies pour accompagner l’émergence de nouvelles filières économiques, en particulier dans le domaine du génie écologique.
 
Cet automne, deux autres appels à projets seront lancés. Ils concerneront les infrastructures agro-écologiques et les trames vertes et bleues urbaines.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus