Biodiversité: les débuts prometteurs de WildLeaks

Le 20 juin 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pour les lanceurs d'alerte en biodiv
Pour les lanceurs d'alerte en biodiv
DR

Lancé début février, le site WildLeaks permet à tout témoin d’un crime contre la biodiversité, qu’il s’agisse de braconnage, de trafic d’animaux ou d’abattage d’arbres illégal, de le dénoncer. Après quatre mois de fonctionnement, cette expérience inédite engrange de premiers témoignages cruciaux.

Consultant en sécurité, son fondateur Andreo Crosta est celui qui a révélé, par son association Elephant Action League basée en Californie, le financement des islamistes somaliens shebab par le trafic d’ivoire. Le genre de méfait qu’il entend mieux faire connaître, et enrayer, grâce à WildLeaks.

Traduit en 16 langues, ce site internet, dont le nom prend modèle sur WikiLeaks, permet à tout un chacun de signaler un acte criminel anti-biodiversité dont il a été témoin. Le tout de manière totalement sécurisée, grâce au système informatique Tor, porte d’entrée à ce fameux internet caché qui garantit l’anonymat.

Grâce à ces témoignages, WildLeaks devrait permettre de lancer ou de poursuivre des enquêtes, d’alerter les autorités ou les médias. Son équipe, qui outre Andreo Crosta se compose d’un expert scientifique de la conservation, d’une juriste et d’une journaliste spécialisées en environnement, s’engage à ne rien faire s’il s’avérait que la source courait un danger.

Selon le quotidien britannique le Guardian, WildLeaks aurait déjà reçu plusieurs témoignages cruciaux en matière de braconnage d’éléphants d’Afrique et de trafic d’ivoire vers Hong Kong, d’abattage de tigres de Sumatra (dont il ne reste que 400 individus), de chasse interdite au lion et au léopard en Afrique du Sud, de trafic de chimpanzés au Liberia ou encore de pêche illégale en Alaska.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus