Biodiversité : le Japon aidera les pays en développement

Le 27 octobre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une bonne nouvelle à Nagoya. Une aide de 2 milliards de dollars (1,44 milliard d’euros) sur trois ans sera allouée aux pays en développement pour les aider à élaborer et mettre en place leurs stratégies en faveur de la biodiversité. C’est ce qu’a annoncé le 27 octobre le premier ministre japonais, Naoto Kan, lors de la conférence qui se tient au Japon du 18 au 29 octobre.

Pour les représentants des quelque 190 pays membres de la Convention sur la diversité biologique (CDB), l’aide à ces pays est l’une des questions les plus importantes de la négociation. La somme proposée par le Japon comprend des dons, mais également des prêts, indique l’AFP.

La secrétaire d'Etat française à l'écologie, Chantal Jouanno, se félicite de cette avancée et souligne le climat positif dans lequel se déroulent les discussions.

L’Union européenne fournit déjà aux pays en développement une aide pour la biodiversité qui s’élève à 1 milliard € par an. C’est pourquoi il n’est pas prévu pour l’instant que l’Europe accorde de montants supplémentaires.

A côté de cette décision, des délégués de l’Organisation des Nations unies (ONU) réfléchissent à la manière d’accorder 4 milliards $ (2,89 milliards €) pour aider ces nations à sauver les forêts tropicales. Dans le cadre de Redd, le programme de l’ONU pour la réduction des émissions résultant du déboisement et de la dégradation des forêts, les ministres se sont mis d’accord pour compléter le plan 2011-2012 durant le prochain sommet sur le climat qui aura lieu à Cancun au Mexique le mois prochain. Le plan couvrira le financement public du projet-pilote, la gestion des fonds et l’aide aux nations pour monter des institutions.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus