Biodiversité: l’AFB lance un appel à projets dans les Outre-Mer

Le 27 février 2018 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Quelque 15.000 espèces endémiques dans les Outre-Mer.
Quelque 15.000 espèces endémiques dans les Outre-Mer.
DR

L’Agence française pour la biodiversité (AFB) veut consacrer 4 millions d’euros à des projets en faveur de la biodiversité ultra-marine, qui concentre 80% des espèces recensées sur le territoire national.

Joli coup de pouce de l’AFB en direction de la biodiversité dans les Outre-Mer. Elle lance un appel à projets ‘Initiatives pour la reconquête de la biodiversité’, pour soutenir et renforcer les acteurs et réseaux ultra-marins engagés en faveur de la biodiversité terrestre, aquatique et marine. Une initiative qui s’inscrit dans la continuité du programme ‘Terres Mers ultra-Marines’ (Te Me Um) centré sur les micro-projets et qui vise depuis 2006 à renforcer les capacités des gestionnaires d’espaces naturels d’Outre-mer. A la clé, 4 millions d’euros de budget, pour des aides allant de 1.000 à 300.000 € par projet.

Sur les 17.947 espèces endémiques répertoriées en France, les 4/5e ont été observées dans les Outre-Mer.

Biodiversité marine, terrestre et aquatique

Cinq objectifs structurent l’appel: maintenir ou restaurer le bon état des milieux naturels et des fonctionnalités écologiques; conserver les espèces de faune et de flore sauvages prioritaires pour l’action publique, et leurs habitats; assurer un usage durable et équitable de la biodiversité à toutes ses échelles; contribuer à la connaissance partagée et à l’éducation de la nature; renforcer les capacités des gestionnaires d’espaces naturels.

Dossiers traités en local

Ce sont des relais locaux -antennes de l’AFB dans le Pacifique ou structures partenaires (parcs nationaux de Guyane, Guadeloupe et de La Réunion, ou services de l’Etat)- qui vont recevoir, étudier et sélectionner les dossiers. Deux sessions sont prévues pour déposer les dossiers (27 avril et 1er septembre 2018), accessibles à tous les acteurs associatifs, socio-économiques et institutionnels (hors personne physique et services de l’Etat).

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus