Biodiversité: Bruxelles sommée d’accroître ses efforts

Le 16 janvier 2020 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Objectifs contraignants, pour une résolution qui ne l'est pas
Objectifs contraignants, pour une résolution qui ne l'est pas

Dans une résolution adoptée jeudi 16 janvier, le Parlement européen exhorte la Commission à redoubler d’efforts pour protéger la biodiversité. En ligne de mire, la COP15 de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique (CDB), un rendez-vous crucial qui aura lieu en octobre en Chine.

Lundi 13 janvier, la CDB a publié l’avant-projet du texte qui servira de base de négociation lors de sa 15ème conférence des parties (COP15), qui se tiendra en octobre à Kunming (Chine). Vingt grands objectifs y sont fixés, dont la protection d’au moins 30% des surfaces terrestres et marines d’ici 2030 –contre 17% des surfaces terrestres et 10% des surfaces marines pour 2020, selon l’un des objectifs d’Aïchi édictés en 2010.

Alors que l’Union européenne s’apprête à entrer dans l’arène, avec une stratégie 2030 sur la biodiversité en cours de préparation, le Parlement européen somme la Commission de «montrer la voie», dans une résolution adoptée jeudi 16 janvier.

Pour cela, sa stratégie post-2030 devra «assurer que 30% du territoire de l’UE soit composé de zones naturelles d’ici 2030». Le Parlement propose par ailleurs l’«objectif juridiquement contraignant» de restaurer les habitats dégradés d’ici 2030, la stratégie 2020 n’ayant pas permis d’atteindre l’objectif de 15% des écosystèmes dégradés.

L’Union européenne devra «prendre en compte des objectifs de biodiversité dans toutes les politiques européennes» et «allouer 10% minimum du budget à long terme de l’UE pour 2021-2027 à des efforts visant à améliorer la biodiversité», ajoute le Parlement. Celui-ci appelle par ailleurs à des objectifs contraignants sur la réduction du recours aux pesticides.