Biodéchets: des restaurants parisiens devancent l’appel

Le 13 février 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans les poubelles des restaurants: 95% de déchets organiques
Dans les poubelles des restaurants: 95% de déchets organiques

Alors que les gros producteurs de biodéchets (environ 180 repas par jour ou 10 tonnes par an) seront obligés de mettre en place une collecte sélective dès 2016, 80 restaurants parisiens devancent l’appel en s’engageant à la lancer d’ici fin mars.

Le Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs (Synhorcat) a annoncé avoir déjà lancé une collecte de déchets organiques auprès de 10 restaurants parisiens. Touchant 70 établissements supplémentaires d’ici le 31 mars, cette expérimentation se déroulera jusqu’à fin septembre.

 

La facture, d’environ 308.000 euros, sera partagée entre la municipalité et la région Ile-de-France. Le conseil régional a d'ailleurs confirmé, ce 13 février, son plan en faveur de la méthanisation présenté le 26 novembre dernier. La collecte des biodéchets sera réalisée par les restaurateurs eux-mêmes.

 

«Il y a du gaspillage dans notre secteur. Grâce à ce système assez simple à mettre en place, nous souhaitons lancer une filière qui part du restaurateur», a déclaré à l’AFP Stéphane Martinez, vice-président de la commission Qualité Développement durable au Synhorcat.

 

Les déchets collectés seront regroupés au sein d’une plate-forme située à Saint-Denis (Seine Saint-Denis) avant d’être envoyés dans une usine de méthanisation, à Etampes (Essonne).

 

Environ 95% des poubelles des restaurants contiennent des déchets organiques qui ne sont ni compostés ni valorisés en énergie.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus