Biocarburants de deuxième génération : une découverte prometteuse

Le 08 octobre 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Une équipe scientifique norvégienne a découvert une enzyme prometteuse pour la production d’énergie à partir de déchets de plantes et d’arbres, selon une étude[1] publiée dans l’édition de Science du 8 octobre.

Les biocarburants de deuxième génération sont très attendus car, à l’inverse des biocarburants produits aujourd’hui à partir de plantes comme le soja, le sucre de canne ou l’huile de palme, ils n’induiront pas de concurrence avec les terres alimentaires, ni a priori de déforestation. Toutefois, un des freins important à leur développement est la difficulté à dégrader la cellulose (une chaîne de molécules de sucre) présente dans les déchets végétaux et le bois.

L’équipe de Gustav Vaaje-Kolstad de l'université norvégienne des sciences de la vie a découvert une enzyme issue de la bactérie Serratia marcescens, qui favorise la dégradation de la chitine, une molécule analogue à la cellulose, présente notamment dans l’exosquelette des crustacés et des insectes. Cette enzyme agit sur la surface de la chitine, favorisant l’action ultérieure d’autres enzymes, les chitinases. La réaction est en outre beaucoup plus rapide (environ 2 heures) qu’avec la méthode antérieure (48 heures) découverte il y a 5 ans. 

De forts indices laissent supposer que des enzymes similaires agissant sur la cellulose existent également. « Nous considérons que c’est une découvertes capitale », a déclaré à Reuters l’auteur principal de l’étude. Des travaux ont été engagés par les scientifiques pour tester la méthode à plus grande échelle.



[1] « An Oxidative Enzyme Boosting the Enzymatic Conversion of Recalcitrant Polysaccharides » Vaaje-Kolstad G et al., Science Vol. 330. no. 6001, pp. 219 – 222 (8 octobre 2010)

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus