Biocarburants: Bruxelles va fixer de nouveaux critères

Le 16 janvier 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Baisse peu substantielles des émissions de CO2, déforestation, hausse des prix des denrées alimentaires… Le commissaire européen à l'environnement Stavros Dimas l'avoue: la Commission n'avait pas prévu l'importance des inconvénients des biocarburants, de plus en plus souvent appelés «agrocarburants», lorsqu'elle a voulu développer leur utilisation dans l'Union européenne. Dans un entretien accordé à la BBC, Stavros Dimas a déclaré: «Nous voyons que les problèmes environnementaux ainsi que les problèmes sociaux causés par les biocarburants sont plus importants que ce que nous pensions. Nous devons donc agir très prudemment». Il a ainsi annoncé de nouveaux critères de «durabilité» et un plan de certification. Il a aussi promis de donner un coup de frein de la production de biodiesel à partir d'huile de palme, accusée de détruire les forêts indonésiennes.

Par ailleurs, selon Reuters, le porte-parole de la Direction générale de l'énergie, Ferran Tarradellas Espuny, a déclaré que l'Union européenne continuerait à se fixer un objectif de 10% d'incorporation des agrocarburants pour 2020, mais que l'objectif serait atteint «de manière à ce qu'ils ne causent pas de dommages, ou au moins, qu'ils en causent moins que les carburants fossiles».




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus