- 

Bilan des rejets industriels autour de Marseille

Le 11 août 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
fumee_usine
fumee_usine

L'association sur la qualité de l'air de Martigues, Airfobep, a publié son bilan 2004 sur les mesures de la pollution atmosphérique de l'étang de Berre et de Fos-sur-Mer. Si la moyenne annuelle des émissions de SO2 reste peu élevée, les pics de pollution sont toujours importants.

La zone de l'étang de Berre et de l'ouest des Bouches-du-Rhône est la région française la plus marquée par la pollution atmosphérique industrielle. Le bilan de l'année 2004, récemment édité par l'association Airfobep (1), basée à Martigues, montre que les émissions de dioxyde de soufre (SO2), dont 95% proviennent des industries, demeurent dans des proportions réglementaires ces dernières années, après un important travail mené par les industriels. Airfobep effectue deux types de mesures. Le premier sur la pollution de fond avec une moyenne annuelle montre que la qualité de l'air est désormais respectée puisque le SO2 ne dépasse pas 50 microgrammes (µg) par an, ce qui n'était pas le cas dans les années 1990.

Le second porte sur les pics de pollution. Ils correspondent aux fortes variations observées sur de courtes périodes qui entraînent un dépassement du premier seuil réglementaire, le seuil d'information et de recommandation à la population, fixé à 300 µg par mètre cube (m3) sur une heure. Lors de ces pics, Airfobep est chargé de demander aux 11 plus grands industriels de la zone de réduire provisoirement leurs quotas d'émissions selon les arrêtés préfectoraux en vigueur. «Nous avons constaté une baisse importante du nombre de pics: en 2004, nous étions à 469 heures de dépassement contre 1.300 en 1999», explique Denis Savanne, directeur d'Airfobep. L'amélioration est due aux efforts des industriels, qui ont dû adapter leurs outils de production en fonction de la sévérisation de la réglementation au début des années 2000. Ils ont ainsi rejeté seulement 180 tonnes de SO2 par jour contre 260 jusqu'en 1999. Cette réduction devrait se poursuivre dans les années à venir sous l'impulsion du nouveau décret paru le 27 juillet: les raffineries françaises sont tenues de réduire leurs émissions de SO2 de 40% d'ici 2010.

Toutefois, 2004 a marqué une petite hausse des pics par rapport à l'année précédente au cours de laquelle seulement 381 heures de dépassement avaient été relevées. «En fait, des variations sont perceptibles d'une année sur l'autre selon les conditions climatiques. Mais les phénomènes de pollution restent très localisés autour des émetteurs de la pollution ou des cheminées qui sont dans un couloir favorable au vent», poursuit Denis Savanne. Concernant les autres polluants, les évolutions ne sont pas significatives. L'ozone, non issue exclusivement de l'industrie, varie en fonction des fortes chaleurs. Ainsi en 2004, 25 jours de pics ont été relevés contre 50 en 2003, l'année de la canicule. Les concentrations de dioxyde d'azote, de métaux lourds, de benzène ou de monoxyde de carbone n'ont pas non plus connu de modification dans les Bouches-du-Rhône.

L'attention est surtout concentrée dans cette région sur le SO2. Un outil, actuellement en cours d'expérimentation au sein d'Airfobep, pourrait bientôt aider les industriels à mieux maîtriser la pollution atmosphérique issue de leur cheminée. Modélisation basée sur les seuils réglementaires, les facteurs météorologiques, les émissions des usines sur le terrain, le dispositif permet de réaliser des prévisions de l'état de la pollution au SO2 et à l'ozone sur 4 jours. «Il nous a été demandé par nos adhérents industriels qui ont le souci de prévoir la réduction de leurs émissions, et donc l'utilisation d'un combustible moins soufré. Ils peuvent ainsi avoir une gestion plus optimisée de leur production», conclut Denis Savanne. Le seul instrument existant aujourd'hui permet de prévoir sur les 2 prochains jours la concentration d'ozone dans l'air.



(1) Le rapport devrait en ligne sur le site d'airfobep au début du mois de septembre. Pour les contacter: airfobep@aifobep.org




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus