Bilan 2010 du « Car labelling »

Le 07 mai 2010 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’Ademe présentait le 6 mai son palmarès 2010 des véhicules les moins émetteurs de CO2. En 2009, elle a pu constater la baisse des émissions moyennes de CO2 des véhicules neufs, avec une moyenne de 133 grammes de CO2 au kilomètre, ce qui place la France à la tête de l’Union européenne. Par ailleurs, 50 % des véhicules neufs vendus en 2009 émettent moins de 120 g CO2/km.

En 2009, la moyenne des émissions de CO2 des véhicules neufs vendus en France a été de 133 g/km, ce qui place la France en tête de l’Union européenne devant le Portugal et l’Italie. Pour l’Allemagne et l’Autriche, les moyennes respectives sont de 153 et 157 g/km. Et pour la première fois dans le palmarès de véhicules les moins émetteurs de CO2, les lauréats présentent des émissions inférieures à 90 g. Il s’agit de la Smart Fortwo (émettant 88 g/km) en diesel et en essence, et de la nouvelle Prius de Toyota (émettant de 89 à 92 g). 75 % des véhicules neufs vendus en France en 2009 émettent moins de 140 g contre 40 % seulement il y a 5 ans. Une diminution qui s’est accélérée au cours des deux dernières années, notamment grâce aux mesures incitatives mises en place lors du Grenelle de l’environnement.

Ainsi l’Ademe corrèle directement la baisse des émissions de CO2 des véhicules des particuliers au lancement de la prime à la casse. Elle a pu constater en effet l’augmentation des ventes de véhicules neufs qui représentent 10,7 % et place la France en seconde position après l’Allemagne (23,2 %) et avant l’Autriche (avec 8,8 %). Augmentation liée au dispositif de bonus/malus mis en place lors du Grenelle de l’environnement. Cette mesure a contribué à l’évolution des comportements d’achat des particuliers, comme celle de l’offre de véhicules moins émetteurs de CO2. C’est donc un total de près de 2,5 millions de véhicules concernés par le bonus écologique qui ont été vendus depuis la mise en place de la mesure en 2007. Selon Patrick Coroller, chef du département Transport et mobilité de l’Ademe : « Les Français achètent aujourd’hui de plus en plus de petits véhicules essence, moins chers et peu émetteurs de CO2 ». Ainsi, en 2009, ce sont les véhicules 4CV qui se sont les mieux vendus, et tous les véhicules d’une puissance supérieure à 6CV ont vu leur part de marché baisser.

Autre constat, pour la première fois, la moyenne des émissions des véhicules essence est inférieure à celle des diesel (130 g/km contre 134 g/km). En outre, les ventes de diesel ont chuté par rapport à l’année précédente au profit des moteurs à essence passant ainsi de 77 à 70 %. Les moteurs à essence ont perdu 10 g en moyenne d’émission de CO2 alors que les diesels n’ont abaissé que de 5 g leurs émissions. « Le comportement des Français a changé, ils n’achètent plus autant de véhicules diesel », constate Patrick Coroller.

L’offre des constructeurs a également évolué, puisque les modèles émettant moins de 110 g CO2/km ont presque quintuplé ces deux dernières années : 95 en 2009 contre 20 en 2007.

Autre élément intéressant, l’hybride progresse. Ses ventes ont augmenté de 16 % par rapport à 2008, pour atteindre 10.000 véhicules en 2009. « Un certain nombre de taxis parisiens se sont équipés de moteurs hybrides », remarque le chef du département Transport et mobilité de l’Ademe.  

En ce qui concerne les deux roues dont le nombre a explosé, notamment à Paris, « pour l’instant l’Europe ne dispose d’aucune statistique ». Et Patrick Coroller de préciser : « On attend la mise en place d’une méthodologie européenne pour mesurer les émissions de CO2 pour ce genre de véhicules. »

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus