Bilan 2004 de la radioprotection

Le 20 janvier 2006 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) vient de publier son rapport annuel sur les doses individuelles de radioactivité reçues par les salariés de l'industrie nucléaire (centrales, usines de retraitement, démantèlement, déchets, etc.) et des autres activités non nucléaires comme la recherche, l'imagerie médicale ou de diverses industries. La baisse des doses collectives perçue depuis la fin des années 1990 se poursuit dans les entreprises dédiées au nucléaire et dans les professions médicales, même si le corps médical reste fortement touché. En 2004, la dose individuelle moyenne est de 0,25 millisievert (mSv). Le constat n'en est pas pour autant très positif: les doses enregistrées dans les autres industries stagnent. Les secteurs des diagnostics sur les matériaux et les contrôles de soudures sont particulièrement touchés. En cause: le manque de culture de radioprotection. 51 personnes ont été exposées en 2004 à une dose supérieure à 20 mSv, qui est le seuil tolérable pour un travailleur et parmi elles, 13 ont dû faire face à une exposition de 50 mSv.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus