Bilan 1990-2006 de la pollution atmosphérique dans l’UE-27

Le 01 août 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Agence européenne de l’environnement (AEE) vient de publier le rapport annuel sur l’inventaire des émissions dans le cadre de la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance (1) au niveau européen. Les transports routiers restent la principale source d’oxydes d’azote (NOx), de monoxyde de carbone (CO) et de composés organiques volatils non méthaniques (COVNM), et la deuxième principale source de particules PM 10 et PM 2,5 dans l’Union européenne des 27.

Les niveaux de particules, qui n’ont été mesurés qu’à partir de 2000, ont baissé d’environ 10% dans l’Union européenne des 27 entre 2000 et 2006. Le rapport précise que la réduction la plus importante concerne le monoxyde de soufre, avec 70% de baisse entre 1990 et 2006. Les émissions de NOx ont diminué de 35% sur cette période, alors que la baisse enregistrée entre 2005 et 2006 n’est que de 1,8%. Les teneurs en CO et en COVNM ont quant à elles diminué de 53% et 44% respectivement.

Les industries et le secteur de la construction contribuent fortement aux émissions de NOx, CO, PM 10, PM 2,5 et oxydes de soufre (SOx). Parmi les autres sources de pollution atmosphériques figurent la production d’électricité et de chauffage, le secteur résidentiel et l’agriculture.

(1) Cette convention est mise en œuvre par la Commission économique des Nations unies pour l’Europe, dont le but est de «stimuler la croissance économique durable parmi ses 56 pays membres»



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus