Bijoux pour enfants, du cadmium qui empoisonne

Le 09 mars 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Pour réduire les risques d’exposition des enfants au plomb, les fournisseurs de bijoux bon marché et de jouets ont remplacé ce métal par un autre, moins cher, brillant et facile à travailler: le cadmium. L’idée était louable, il s’agissait de respecter les réglementations strictes concernant le plomb. Beaucoup de fournisseurs, surtout venant de Chine, ont donc choisi d’abandonner le plomb pour le cadmium. Mais ce dernier métal est toxique, beaucoup plus toxique que le plomb et cela même à de faibles doses, surtout pour des enfants qui aiment porter les jouets à la bouche et qui parfois même les avalent.

Une étude publiée le 4 mars dans la revue Environemntal Health Perspectives indique que, sur 86 objets testés, dont 57 proviennent de bijoux, deux possèdent une concentration 100 fois supérieure à la limite recommandée. Et lorsque le jouet est abimé, ce qui est souvent le cas, le risque d’exposition est encore plus élevé.

Le cadmium a tendance à s’accumuler dans le corps tout au long de la vie. Jeff Weidenhamer, l’un des auteurs de l’étude, précise: «Le système digestif des enfants absorbant plus le cadmium, l’exposition des enfants qui ont tendance à avaler ces objets est plus préoccupante

Aux Etats-Unis, l’utilisation du cadmium dans les jouets et les bijoux n’est pas réglementée. En Europe, la directive Jouet[1] de 2008 émet des restrictions d’usage concernant les métaux lourds (dans le JDLE). Les études sur la toxicologie du métal se poursuivent. De leur côté, les chercheurs du CDCP (Centers for disease control and prevention), le centre américain de contrôle des maladies et de prévention, ont constamment abaissé la valeur-limite au-delà de laquelle le métal est considéré comme cancérigène. Bruce Fowler, spécialiste du cadmium, rajoute: «La valeur est mouvante car plus nous affinons les tests, plus nous prenons conscience que même à de faibles doses, le cadmium est toxique

L’empoisonnement au cadmium se manifeste, dans un premier temps, par des problèmes gastro-intestinaux, vomissements et diarrhées. Il est donc difficile à diagnostiquer, et souvent, d’autres maladies sont d’abord suspectées.



[1] directive Jouet adoptée en décembre 2008

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus