Bien négocier la fin de la prime à la casse

Le 26 septembre 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un rapport enregistré à l’Assemblée nationale le 23 septembre et qu’a pu se procurer Les Echos, le député Hervé Mariton a évalué l’efficacité des dispositifs de bonus/malus écologique et notamment les modalités de sortie de la prime à la casse.
Pour prévenir l’effet dépressif sur le marché qu’engendrerait la fin du dispositif, il conseille de l’arrêter progressivement, et surtout, de coordonner cette sortie avec celle de l’Allemagne, «afin de ne pas plonger le marché automobile européen dans la dépression en asséchant la demande». Une prolongation du dispositif au-delà de 2009 assortie d’une réduction progressive, comme annoncée par Christine Lagarde le 31 août dernier (1), permettrait au secteur automobile de résister à la conjoncture difficile prévue en 2010, estime le député.

Pour mémoire, l’Allemagne a annoncé que la prime à la casse ne sera pas prolongée l’an prochain.

(1) Dans le JDLE: «La prime à la casse prolongée jusqu’en 2011»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus