- 

Besoin d’air pur en Amérique latine

Le 18 juillet 2006 par Agnes Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Banque mondiale a annoncé le 13 juillet la création d’un Institut de l’air pur (Clean air institute). Une organisation à but non lucratif qui aura pour missions d’améliorer la qualité de l’air et de lutter contre les changements climatiques générés par le réchauffement en Amérique latine. Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’initiative pour l’air pur (IAP) qui concerne plusieurs régions du monde exposées à une forte pollution de l’air. L’institut devra également gérer l’IAP en Amérique latine, qui consiste en un partenariat entre les villes, le secteur privé et les organisations non gouvernementales (ONG). Il sera basé à Washington et Mario Molina, prix Nobel de chimie en 1995 pour ses travaux sur la protection de la couche d’ozone, en sera le président. «L’institut jouera un rôle central en aidant les villes à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à rendre l’air plus pur», a-t-il déclaré. Plus de 75% de la population d’Amérique latine vit actuellement en zone urbaine. Ce pourcentage pourrait atteindre 89% d’ici 2030. A Santiago, la pollution de l’air, dont le secteur des transports constitue la principale source, serait la cause de 4.000 morts prématurées chaque année.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus