Besançon: la redevance incitative a réduit d’un quart la production d’OMR

Le 20 février 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La redevance incitative a été généralisée dans l'agglomération en septembre 2012
La redevance incitative a été généralisée dans l'agglomération en septembre 2012

Plus d’un an après sa généralisation dans la communauté d’agglomération du Grand Besançon, en septembre 2012, la redevance incitative affiche un bilan très positif. La production d’ordures ménagères résiduelles (OMR) a en effet régressé de 26% en tonnages en 2013, selon les statistiques publiées par la collectivité le 19 février.

 

Avec 180.000 habitants, Besançon est la première (et la seule) agglomération française à avoir mis en place une redevance incitative, dont la part variable est calculée en fonction du poids du bac de déchets (à 40%) et du nombre de levées (10%). La moitié de la facture annuelle des ménages reste fixe (abonnement au service).

 

Au total, un ménage bisontin a vu sa redevance annuelle réduite de 3% en moyenne.

 

La facture s’est quant à elle élevée à 5 millions d’euros pour la collectivité, qui a bénéficié d’un financement de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) à hauteur de 50%.
 

Dans les 59 communes de l’agglomération, le poids des poubelles résiduelles est passé d’environ 230 kilogrammes par habitant en 2012 à 168 kg/hab en 2013. Un foyer français en produit en moyenne 289 kg/hab selon le ministère de l’écologie.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus