Berlin ralentit le rythme de l’Energiewende

Le 02 juin 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'Allemagne prévoit de réduire des deux tiers le rythme d'installation d'éolienne.
L'Allemagne prévoit de réduire des deux tiers le rythme d'installation d'éolienne.
VLDT

Trop vite, trop cher. C’est la critique que formulent généralement les détracteurs de l’Energiewende, la transition énergétique à l’allemande. Angela Merkel semble les avoir entendus. Mercredi 1er juin, la chancelière a conclu un accord avec les ministres-présidents des 16 Länder d’Allemagne. L’accord des régions est nécessaire pour faire adopter la loi.

L’accord réforme la loi sur les énergies renouvelables. Berlin accepte de plafonner à 600 mégawatts crête par an la mise en service de panneaux photovoltaïque: deux fois moins qu’en 2015.

Restrictions dans le nord

Pour l’éolien, c’est encore pire: pas plus de 2,8 gigawatts par an de nouvelles capacités éoliennes dans tout le pays. Presque le tiers des capacités mises en route en 2015.

Dans le nord du pays, le nombre de nouveaux parcs éoliens sera sévèrement encadré pour éviter de trop coûteux renforcements des réseaux de transport d’électricité. Ceci afin de limiter les investissements nécessaires et surtout l’alourdissement du montant des factures d’électricité.

La prochaine loi sur les renouvelable, prévue pour entrer en vigueur début 2017, devrait réserver les tarifs d’achat aux seuls vainqueurs des appels d’offres.

Berlin prévoit toujours que les énergies renouvelables fournissent 40 à 45% de l’électricité consommée en 2025.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus