Berlin en tête de la lutte contre la pollution de l’air

Le 12 septembre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Quel est le point commun entre Berlin, Stockholm et Copenhague? Ce sont les trois villes européennes qui, de 2005 à 2010, ont été les plus actives dans la lutte contre la pollution de l’air. Une pollution dont les conséquences sanitaires sont importantes.

Publié le 7 septembre dernier, le classement a été réalisé par l’association allemande des Amis de la terre en collaboration avec le bureau environnemental européen (EEB, selon l’acronyme anglais). Les performances de 17 grandes villes européennes ont été auditées. La capitale allemande arrive en tête alors que d’autres capitales européennes, comme Rome, Madrid et Londres se disputent la queue du peloton.

Ce classement est basé sur 10 critères tels que la gestion du trafic, la promotion du transport public, les mesures techniques de réduction de la pollution ou l’information au public. Pour chacune de ces actions, les villes ont obtenu une note (variant de B à F) et ont ainsi pu être classées.

Avec un B, Berlin a donc pris la tête du classement. EEB et les Amis de la terre ont particulièrement apprécié dans la stratégie de la capitale allemande sa capacité à s’attaquer aux plus gros pollueurs et sa volonté de limiter l’accès des voitures en ville.

Berlin constitue, selon les deux associations, un bon exemple de stratégie à long terme poussant les conducteurs à délaisser leur voiture pour emprunter les transports en commun ou d’autres types de transport non polluants comme le vélo ou la marche.
 
Copenhague (B-) et Stockholm (B-), les deux suivantes, ont été récompensées pour avoir eu l’audace d’utiliser des incitations économiques. Elles ont mis en place un péage pour les véhicules voulant entrer en centre-ville et un système de gestion des parkings afin de limiter le nombre de véhicules en ville.
 
Quant à Rome, Milan et Düsseldorf, elles arrivent bonnes dernières et ont donc obtenu un F. Selon les critères sélectionnés, ces villes ne font pas assez d’efforts pour lutter contre la pollution.
 
Londres qui va accueillir les prochains Jeux olympiques, Madrid et Bruxelles ont également récolté un F. Quant à Paris, avec un D, elle se classe en milieu de groupe.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus