Berlin décarbone l’Allemagne

Le 29 septembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Après la France et le Royaume-Uni, l’Allemagne est le troisième grand pays d’Europe à graver dans le marbre législatif un objectif très ambitieux de décarbonisation de son économie. Mardi 28 septembre, le gouvernement d’Angela Merkel a adopté un programme visant à réduire de 80 à 95 % les rejets nationaux de gaz à effet de serre (GES) à l’horizon 2050.

Pour atteindre un tel objectif, la République fédérale prévoit de produire, d’ici 40 ans, 60 % de son électricité à partir d’énergies renouvelables. En attendant, Berlin a autorisé au début du mois un allongement, de 12 ans en moyenne, de la durée de vie des réacteurs nucléaires en service.

Pour ambitieux qu’il soit, ce plan n’est pas politiquement gagnant pour l’équipe au pouvoir. Avec les socio-démocrates, les Verts devancent désormais de 20 % les conservateurs dans les sondages.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus