Belgique: une prime à la casse

Le 14 novembre 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
En réponse à son prédécesseur qui proposait d'interdire l'accès de Bruxelles à certains véhicules polluants pour réduire la pollution atmosphérique, la ministre bruxelloise chargée de l'environnement, Evelyne Huytebroeck, a refusé ce type de solutions qui serait pénalisant pour les particuliers les plus défavorisés. Elle a toutefois évoqué son projet de mettre en place une certaine fiscalité incitative sur la base de 2 primes, l'une à destination des personnes qui se dotent d'un véhicule propre et l'autre pour les conducteurs qui décideraient d'envoyer à la casse leur voiture très polluante, afin de participer à l'achat d'une nouvelle voiture ou sous forme d'un abonnement pour utiliser les transports en commun.