Belgique: pas de nouvelles expertises pour les réacteurs fissurés

Le 09 mars 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Et c'est reparti !
Et c'est reparti !

Soulagement chez Engie. Mercredi 9 mars, le tribunal de Bruxelles statuant en référé a débouté de sa demande Nucléaire Stop Kernenergie. L’association souhaitait que la justice ordonne à Electrabel (groupe Engie), l’exploitant des centrales nucléaires du royaume, des études complémentaires sur la sûreté des tranches 3 de la centrale nucléaire de Doel et 2 de la centrale de Tihange.

Du fait d’une mauvaise conception, ces deux réacteurs sont bardés de milliers de micro-fissures. Ce qui a entrainé leur arrêt pendant de longs mois, ces dernières années. Les magistrats ont estimé que l’exploitant avait redémarré ses réacteurs, en décembre dernier, après accord et expertise de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), l’autorité de sûreté nucléaire belge. Ce qui fait donc loi.

nouveau front

Sans attendre la décision du tribunal, les anti-nucléaire belges ont ouvert un nouveau front. Mardi 8 mars, les députés belges ont donné leur accord à la prolongation des tranches 1 et 2 de Doel jusqu’en 2025. Or, tempête le député écolo Jean-Marc Nollet, cette décision ne prend pas en compte les recommandations sur la prévention du risque sismique, formulées en 2014 par l’association des autorités de sûreté européennes, Wenra.

Piquée au vif, l’AFCN répond qu’elle a engagé des discussions avec Electrabel. Et que la centrale répondra aux nouvelles normes à la fin de l’année 2017. Pour l’essentiel, il s’agira de renforcer certains équipements sensibles à un tremblement de terre, tels la piscine de refroidissement du combustible, les turbo-pompes ou l’alimentation du système anti-incendie.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus