Belgique: la cogénération pour remplacer le nucléaire

Le 10 janvier 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Pour Bruno Tobback, le ministre de l'Environnement fédéral belge, la cogénération pourra pallier la fermeture des premières centrales nucléaires.

Les trois premières tranches belges devraient, selon la législation, être stoppées définitivement à partir de 2015. Le ministre fédéral a en effet confirmer que la décision de fermer les centrales nucléaires ne sera pas revue sous cette législature, rapporte La Libre Belgique, malgré les attaques récentes des opposants à l’arrêt, ragaillardis par les récentes bisbilles russo-ukrainiennes sur le gaz. «Il n'y aura pas de problème d'approvisionnement énergétique», assure ainsi à la LLB, Bruno Tobback. «Les installations existantes en Belgique et les projets en cours en matière de cogénération sont capables de générer assez d'énergie pour pallier les fermetures des premières centrales nucléaires». Encore faut-il y ajouter les installations éoliennes, les projets dans la biomasse et, de manière générale, dans toutes les énergies alternatives, rappelle le ministre.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus