- 

Beijing fixe des quotas pour l’achat de voiture

Le 24 décembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Les marchés automobiles, décidément, ne se ressemblent pas. Alors qu’en France, la subvention étatique de soutien au renouvellement du parc vit ses dernières heures (la prime à la casse qui, selon le ministère de l’industrie a coûté 1,2 milliard d’euros à l’Etat contre 220 M€ prévus), la Chine réduit, elle, ses achats.

 

La mesure, pour le moment, ne concerne que l’agglomération de Beijing. Selon une réglementation municipale, prise pour 2011, le nombre de voitures neuves mises sur les routes de la capitale chinoises l’an prochain ne pourra pas excéder 20.000 véhicules par mois. Des quotas seront alloués aux concessionnaires.

 

Cette réglementation drastique s’appliquera aux particuliers, à la police et à l’armée. Quant aux autres acheteurs potentiels (institutions, agences de l’Etat, ministères), ils n’auront pas le droit, l’an prochain, d’acquérir la moindre voiture neuve.

 

7 millions de voitures devraient circuler dans l’agglomération pékinoise en 2012, contre 4,8 millions en 2010.  



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus