Beijing dévoile son plan

Le 18 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Les grandes conférences internationales sont l’occasion rêvée des grandes annonces. Et la 10e Conférence des Parties à la Convention des Nations unies sur la diversité biologique, qui s’ouvre aujourd’hui 18 octobre à Nagoya, ne fait pas exception à la règle.

 

Dimanche, Beijing a en effet dévoilé un ambitieux plan de préservation de la vie sauvage. S’appuyant sur des expérimentations lancées dans le Shichuan, la Chine entend créer 52 zones de conservation prioritaires, qui pourraient s’étendre sur une superficie de plus de 2,2 millions de kilomètres carrés, soit 23 % de la superficie du pays. Beijing prévoit de débloquer d’importantes lignes de crédit pour assurer leur fonctionnement. Le budget pour cette année est déjà fixé à 30 milliards de yuans (3,2 milliards d’euros). L’empire du Milieu se fixant pour objectif de mettre un terme à l’érosion de la biodiversité d’ici 2020.

 

Situé dans le centre-ouest et s’étendant sur près de 500.000 km2, le Sichuan a consacré 930 millions de yuans (100 millions €) à la protection de la faune, de la flore et des espaces naturels, indique aujourd’hui The Guardian. La province a établi 5 priorités écologiques : la protection des réserves où vivent les pandas géants, la dépollution des zones contaminées par l’industrie, la préservation des forêts semi tropicales et la restauration des régions bouleversées par la construction et la mise en eau des barrages.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus