Beijing 2008: les athlètes inquiets de la pollution

Le 30 août 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

A l'occasion des championnats du monde d'athlétisme, plusieurs stars du sport se sont inquiétées publiquement de la pollution à laquelle elles allaient être exposées lors des prochains jeux olympiques qui doivent se tenir en août 2008 à Beijing –Pékin- (Chine), l'une des villes les plus polluées au monde. Selon une dépêche de Reuters datant du 29 août, le champion olympique de 10.000 mètres, l'Ethiopien Kenenisa Bekele, a affirmé que sa préparation aux jeux pourrait être modifiée à cause de la pollution de la ville chinoise. De son côté, la Britannique Paula Radcliffe, championne du monde de marathon en 2005, a déclaré à la BBC qu'elle allait avoir recours à des experts en pollution pour obtenir la médaille d'or olympique sur sa distance. «Le savoir est la clé, donc, nous allons en apprendre autant que possible pour réussir à contrer le problème», a ainsi déclaré le mari et manager de l'athlète, Gary Lough, à la BBC.

Le président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge, a déjà prévenu que certaines épreuves pourraient être reportées si les conditions atmosphériques étaient mauvaises. En outre, certaines délégations nationales ont annoncé que leurs sportifs arriveraient le plus tard possible dans la capitale chinoise afin d'éviter l'exposition aux polluants.

L'entraîneur de Kenenisa Bekele, Jos Hermens, a toutefois relativisé ces craintes: «J'ai eu des inquiétudes lors de nombreux jeux olympiques et championnats du monde, mais finalement, les conditions n'étaient pas aussi mauvaises que prévu.»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus