Barrages dans les Balkans: «un capitalisme sauvage dans un milieu encore sauvage»

Le jeudi 26 avril 2018 à 09h 26 par Marine Jobert
Roberto Epple, président d'ERN.
Roberto Epple, président d'ERN.
DR

Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Kosovo, Macédoine, Monténégro, Serbie, Slovénie et la Grèce. Neuf pays et 2.800 projets de barrage. Pas loin de 200 sont déjà construits, mais la plupart sont encore dans les cartons et des associations écologistes et des riverains espèrent stopper ce qu’ils anticipent comme un saccage pour ces cours d’eau originels, berceaux d’une faune et d’une flore en partie endémiques. Roberto Epple, président et fondateur du ‘European Rivers Network’ (ERN) a répondu aux questions du Journal de l’environnement.

Extrait : JDLE – Ce chiffre de 2.800 barrages paraît énorme… Roberto Epple – C’est vrai, mais ils concernent un territoire immense, qui part de la Slovénie jusqu’à la Grèce. Quant au nombre de barrages, on peut le relativiser...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus